Adriana Karembeu maman ?

Adriana Karembeu maman ?

La dernière morale que j’ai envie de citer c’est juste que peu importe comment on est, comment on agi, comment on est fait, il n’y a pas lieu de se sentir inférieur aux autres et de se sous-estimer et perdre confiance en soi. Suivre son activité Lire ses 23 critiques . Il s’agissait de montrer combien des faits quotidiens trop banalisés et invisibilisés (moqueries, harcèlement, solitude, voire agression sexuelle) peuvent mener un-e adolescent-e à un état de réelle détresse, au point de se donner la mort. En conclusion, cette série n’est rien d’autre que du fan-service, un vulgaire feuilleton télévisé fait pour absorber les esprits des plus faibles qui sont aujourd’hui malheureusement très nombreux. 13 Reasons Why est une série dure mais essentielle. Bienvenue au lycée Liberty où la médiocrité enseignante et administrative se double d’une violence adolescente ressentie au quotidien : discriminations en tout genre, garçons obsédés par leur bas-ventre et peu soucieux du respect de l’autre, troubles sexuels, solidarités et rivalités inhérentes aux groupes sportifs, insultes inscrites sur les murs ; au milieu de tout cela nage et coule Hannah Baker dont les cassettes nous feront prendre conscience de la montée en puissance d’un mal-être que chacun a contribué à nourrir.

Avis 13 Reasons Why – Page 2

Même si l’histoire d’Hannah semble être conclue à la fin de cette saison, le dernier épisode ouvre cependant la porte vers une éventuelle seconde saison dont on ne peut qu’espérer une très rapide confirmation même si Katherine Langford risque de beaucoup nous manquer.

Le sentiment que j’ai eu en regardant la série est que ces cassettes ne sont qu’une vendetta, et la harcelée devient en quelques sortes harcelleuse (il n’y a qu’à voir comment Clay et Alex vivent la situation).

Ayant visionné cette série entièrement, je suis dans le regret de dire que le seul sentiment que m’a procuré Hannah Baker est celui d’une fille incapable de vivre sans que les gens lui observent le nombril, a plusieurs reprise les personnages de la série tente de l’aider puis abandonne devant ses refus (je fais notamment référence à la scène avec le proviseur qui est pour moi une scène complètement déplacée. Suivre son activité 1 abonné Lire ses 3 critiques . Suivre son activité 57 abonnés Lire ses 482 critiques . Loin de moi l’idée de dire que la saison est parfaite, mais elle est plus que satisfaisante et elle permet de rendre les personnages plus humains que durant la première saison et rend la série plus réaliste. Tout aussi passionnants qu’ils soient, les prémisses de 13 Reasons Why peinent à dissimuler leur nature programmatique : pour chaque cassette, sorte de message d’adieu interactif, il y aura un épisode. Produite par un duo improbable – la chanteuse-actrice Selena Gomez et le scénariste-réalisateur Tom McCarthy (The Station Agent, Spotlight) –, 13 Reasons Why est un fascinant mélange de références et de thématiques, comme beaucoup de teen dramas ces dernières années – Riverdale, aussi diffusée sur Netflix. Néanmoins, il s’est très rapidement dégagé quelque chose de cette série, un charme assez inexplicable, sans aucun doute dû à un casting malgré tout assez attachant et une intrigue assez bien menée. Ce choix-clé amène avec justesse les thématiques traitées par la série : comment une ado, a priori heureuse, en vient à se tuer, la pression sociale que subissent les jeunes, le « slut-shaming », la brutalité des réseaux sociaux, la solitude, etc.

L’épisode 11 celui de Clay justement a été pour moi l’un des plus dur à regarder car depuis le début on sait qu’il est amoureux d’Hannah et il ne lui dit pas, on ne fait qu’espérer que Hannah soit encore vivante et que Clay la retrouvera, mais ça n’arrive pas et c’est très frustrant.

Suivre son activité Lire sa critique .

“13 Reasons Why” saison 2 (Netflix) : Qu’en disent les critiques ?

Le réalisme de 13 reasons why est transperçant, nos émotions se succèdent et on ne sait plus vraiment comment aborder les choses par moment, on en vient presque à vouloir détourner les yeux, à arrêter de ressentir cette douleur sourde que nous procure les images. On m’avait dit de la regarder, mais d’après ce qu’en disent les associations de protection de la santé mentale, je pense que 13 Reasons Why, la nouvelle série à succès de Netflix, peut être dangereuse pour moi ou quiconque souffre de troubles psychiques. Suivre son activité 185 abonnés Lire ses 861 critiques . On m’avait dit de la regarder, mais d’après ce qu’en disent les associations de protection de la santé mentale, je pense que 13 Reasons Why, la nouvelle série à succès de Netflix, peut être dangereuse pour moi ou quiconque souffre de troubles psychiques.

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 246 critiques . Clay est montré dans l’histoire comme un jeune différent de par ses loisirs, ses façons de pensée, ses attitudes, mais ses “défauts” lui donne des qualités que seul les personnes les plus compréhensives peuvent bénéficier. Cette série est agréable à regarder. Il n’a pas hésité à dire ce qu’il pensait de la série et de Selena Gomez, productrice de 13 Reasons Why : “Selena Gomez et Netflix doivent comprendre que tout le monde ne va pas comprendre la série comme eux.

Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *