Comment préparer un coq au vin ?

300 g de champignons (champignons de paris, girolles, cèpes…) 300 g de carottes 200 g de poitrine fumée 2 oignons jaunes 3 gousses d’ail (+12 en chemise si vous aimez ça) 12 oignons grelots. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée vous pouvez demander à accéder, faire rectifier ou supprimer les informations vous concernant, ainsi que définir les directives particulières relatives à leur sort après votre décès.

Moi j'y ajoute du lard dès le départ, puis, quelques minutes avant la fin de la cuisson, j'ajoute du caramel dans la sauce,ce qui a pour but de faire disparaitre totalement l'acidité du vin. Merçi beaucoup pour vos bon conseilles Pour ma part pour ma marinade je mets du pinot noir sel grains de poivre thym 6 où 7 baies de geniévre un onion piqué de 4 clous de girofe et 3 où 4 feuilles de laurier une branche de celerie coupée finement 1carottes coupée en fines rondelles 3 où 4 gousses d’ail écrasées et en dernier à peu prêt 4 bouchon de cognac .

Non je ne mets jamais de farine dans mes sauces, je trouve que ça alourdit inutilement alors qu’avec la fond de veau et une bonne réduction la sauce épaissit mais tout en se concentrant en goût. Une fois que vous avez mis votre coq à mijoter, il suffit de le surveiller de temps en temps pour vérifier que ça n’attache pas ou que la sauce ne réduit pas trop (quitte à rajouter un peu de liquide).

Coq au vin : la recette du terroir français dans toute sa splendeur

Je pense que les pommes de terre sont un bon accompagnement : gratin dauphinois, pommes de terre sautées, pommes dauphines, gratin de pommes de terres aux cèpes séchés (voir la recette de Régis Marcon qui doit être trouvable sur Google), purée façon Robuchon (beaucoup de beurre . Pour ça, prenez votre sang, et dans un bol mélangez le a une louche de votre sauce, mélangez bien (voire mixez si vous voulez être sûr), puis remettez dans la cocotte à feu doux pendant une quinzaine de minutes.

Le mieux c’est d’aller voir dans le vins du Sud pour avoir quelque chose de chaleureux : Provence, Languedoc… Éventuellement un Bordeaux, mais c’est souvent trop boisé pour ce type de sauces.

J'ai fait macérer le coq la nuit de jeudi à vendredi, cuisiner le vendredi soir et réchauffé le samedi pour mes invités du soir (conseil donné par le volailler) accompagné par une bonne purée de pommes de terre faite maison. et bien oui c etait vraiment tres bon tout le monde a savoure j ai a peu pres suivi la recette je n ai pas fait revenir les os concasses j ai mis un petit peu de farine pour la liason du depart et j ai mis un peu de fond de veau et du chocolat au final cuisson sur les plaques et rechauffage au four un delice servi avec des pommes de terre rajoutees cuites en fin de cuisson.

Si vous le faites la veille, vous pouvez tout aussi bien cuire le coq dans sa cocotte (au moins 2 heures, voire 2 h 15) puis le jour j terminer la cuisson en réchauffant au four (ou à la cocotte si vous préférez).

Le coq au vin facile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *