Qui est vraiment Emmanuel Macron ?

Bonjour à tous,
Comment se fait-il que, écoutant cette chronique sur Macron, je croie relire l’article publié dans « Le Monde diplomatique » de mars 2017 par François Denord et Paul Lagneau-Ymonet sous le titre: « Les vieux habits de l’homme neuf » . ), Jospin, un sérieux, protestant, et on n’a pas été fichu de le réélire mais de foutre Chirac et son « on a fait comme ça depuis 20 ans, on peut bien continuer encore un peu non. Dans tous les cas, cependant, nous avons toutes les chances d’avoir un Président, sans majorité parlementaire suite aux législatives, et donc, une nouvelle cohabitation, voire une impasse institutionnelle….                                                          . Si vous avez autour de vous des personnes atteintes de macronite qui croient encore à sa soit-disant « révolution », surtout ne vous gênez pas, servez-vous en, faites-la circuler, c’est une œuvre de salut public. Par ta posture populiste, tes discours simplistes sur les réformes qui promettent des lendemains qui changent, tu ne duperas personne longtemps sur la sincérité de ton engagement mais tu creuseras encore plus profondément le fossé entre les politiques et la population. Le rapport du Giec, les experts scientifiques qui observent le changement climatique sous l'égide de l'Onu, appelle les Etats et les différents décideurs à faire plus que jamais pour lutter contre le changement climatique à venir. Béni des Dieux après tant d’années d’errements, notre pays rayonne à nouveau au firmament des étoiles et le même journal considère “ qu’en quelques mois, le meilleur allié de Washington, la Grande-Bretagne, a disparu pour être remplacé par la France” et que “ vu de Washington, même Berlin semble avoir cédé sa place de puissance dominante de l’Europe à la France”. On comprend peu à peu que le rêve à peine voilé de notre “président-philosophe”, c’est de faire de la France le pays de « ceux qui réussissent » et « en même temps » de « ceux qui ne sont rien ». J’ai appris moi aussi, qu’il y avait de brillants cerveaux qui manipulent la sémantique, pour le bonheur des amateurs de la langue xyloglotte, bonus, vous pouvez participer en envoyant vos « trouvailles ». Ce n’est qu’un « produit » sorti au moment opportun, grâce au talent d’une équipe de communicants professionnels bien payés et, au matraquage marketing, digne d’une pub Coca-Cola ou de la lessive Bonux (le cadeau en moins).

Mais le lendemain, Yann Barthès, présentateur du Petit journal, révèle la supercherie : le clip de Macron n’est qu’un copier-coller de vidéos étrangères, notamment américaines. Aujourd’hui encore, sur RMC , de 13 à 15 heures, l’émission d’Eric Brunet dégoulinait d’une flagornerie envers macron que je n’ai jamais entendue nulle part, sauf peut être dans certains pays d’Afrique noire dans lesquels il existe une tradition de ce que l’on appelle les GRIOTS qui chantent les louanges des puissants, sans aucune limite. Quand on parle sondage, il est très bien placé, il va falloir faire attention, bientôt il aura 150% des intentions de votes, ça risque d’être difficile à expliquer aux citoyens incultes et phallosophes. Étant donné que ce pauvre Trump est perçu universellement comme bon pour l’asile psychiatrique, nombreux sont les médias français qui commencent à se demander si, en fin de compte, le seul pays qui devient le leader mondial ne serait pas cette belle et vieille France….
Mais Médiapart révélera l’existence d’un pacte secret d’actionnaire liant l’Etat, non pas aux collectivités publiques, mais aux Chinois et qui leurs donne les pleins pouvoirs. En dehors du « et en même temps » ricoeurdien, la France n’a pour modèle que les États-Unis, et donc pour unique repère l’économie, et pour unique cadre d’épanouissement la finance, l’entreprise sous forme de “start-up” destinée à devenir rapidement “ scale-up” (vous comprendre moi, of course .

Dans les années 70 les multinationales et les états ont été capables de créer des Tribunaux d’Arbitrage protégeant les multinationales contre des lois étatiques allant dans le sens des peuples et réduisant leurs profits. Vu la montée du FN il serait judicieux de proposer une vidéo qui démontre les incohérences, contradictions et le côté fasciste et complice du « système » qui caractérise MLP.

Le 11 août 2016, dans une interview à Paris Match, Macron prétend qu’il dialogue régulièrement avec l’intellectuel tunisien Abdelwahab Meddeb au sujet de la religion et de la place de l’islam en France. Macron est soutenu  par des dizaines de caciques de la politique (anciens ou actuels ministres, secrétaires d’Etat, députés, sénateurs, présidents de région ou de département, maires…) : François Patriat (PS), Bernard Kouchner (ancien ministre de gauche et de droite), Renaud Dutreil (UMP et créateur du RSI), Jean-Claude Boulard (PS), Jean-Pierre Sueur (PS), Corinne Lepage (qui a papillonné dans de nombreux partis), Nicole Brick (PS), Jean-Michel Baylet (radical de gauche, PDG du groupe La Dépêche ), Gérard Collomb (PS),Jean-Paul Huchon (PS, condamné pour prise illégale d’intérêt), Dominique Strauss Kahn, Daniel Cohn-Bendit…. Ce monde économique devenu le nôtre s‘insère parfaitement dans son américanisation culturelle, puisque la valorisation par l’enrichissement, la multiculturalisation par immigration, et la langue américaine y règne en maître et qu’enfin nous avons le bonheur incroyable d’avoir un Président de la France qui tient par dessus tout pour être compris, non pas à défendre sa langue, mais à utiliser celle de don tuteur étranger depuis la Seconde Guerre mondiale. Macron est soutenu par des financiers et des patrons : Alain Minc (financier, conseiller politique), Pierre Gattaz (patron du MEDEF), Claude Bébéar (milliardaire, fondateur d’AXA), Vincent Bolloré (milliardaire, propriétaire de l’institut de sondage CSA, actionnaire de  Vivendi, Canal+…), Pierre Berger (milliardaire, mécène historique du PS, copropriétaire de L’Observateur et Le Monde), Bernard Arnaud (milliardaire, fondateur de LVMH, propriétaire de Radio Classique, Le Parisien et Les Echos), Alexandre Bompard (millionnaire, patron de la FNAC et de Darty), Françoise Holder (millionnaire, fondatrice de Boulangerie Paul)…. Mais attention, pas la création de champions régionaux ou nationaux, de belles sociétés françaises et européennes attachées à leurs racines, avec leurs propres philosophies régionales ou nationales. Bien sûr qu’il est légitime que certains gagnent plus que d’autres,de part leurs compétences,leurs responsabilités,mais comment peut on vivre en France avec un smic,sans souci,et à quoi sert de gagner 5000 fois cela chaque année,à renforcer son mépris,son ego et sa vanité.

mais je suis assez vieille pour savoir qu’il n’y a de meilleur sourd que qui ne veut pas entendre… Comment faire ouvrir les écoutilles de tous ces sourds-malentendants et mal-comprenants . Bref, je préfère voter pour un grand patron qui sait tenir ses comptes, créer de la vraie valeur ajoutée, plutôt qu’un idéalisme quelconque qui a fait la preuve de la destruction de valeur, au contraire, cf National-Socialisme ou Coco-socialisme, anti-libéral, liberticide: . Une telle vision linéaire serait bien hasardeuse, ne pouvant être valide que dans le cadre d’un pays dirigé par un chef d’État habité par une Foi, une croyance, une conviction inébranlable, même s’il sait, par ailleurs, être habile pour arriver à ses fins. Nourri à l’ENA, la Commission Attali ou la Banque Rotschild, tu as, pendant tes deux années au gouvernement, libéralisé le travail le dimanche, ambitionné de plafonner les indemnités versées aux employés lors de licenciements abusifs et montré un certain relâchement dans la défense des ouvriers d’Alstom.

ayant démontré leur magouilles, leur incapacité à faire ce qu’ils ont promis, à réformer la France, à créer de l’emploi, à moderniser notre économies (nos PME sont parmi les plus mal numérisées du monde, on ne parle que mal anglais, on exporte plus, donc on s’endette et tue nos emplois) ou bien des gens « technocrates » mais ultra-compétents (Macron l’est, impressionnant, des dires de très proches qui l’ont interviewé ou vu en réunion de travail), parlent anglais (on pourra l’attendre de Le Pen, Mélenchon, etc.
Ouais c’est sûr que quand quelqu’un fait l’effort de mettre les sources de toutes ses théorie à disposition, ça exige un effort de lecture que le commun des électeurs n’est pas habitué à faire (c’est plus simple de regarder la télé 10 min et de voter pour le plus « beau » candidat). Mais lorsque les journalistes de Challenges interrogent son supposé directeur de mémoire, le professeur de philosophie Etienne Balibar, celui-ci répond “ne pas avoir de souvenir ni de trace de cet épisode”. Mais quel que soit le gagnant de l’élection, il sera tributaire du résultat des législatives pour mettre en oeuvre son programme, et nous expliquer qu’il ne peut donc pas tenir ses promesses…. Mais s’il est, bien davantage, un subtil et habile prince de la démagogie, qui succède à de fins tacticiens, il continuera à envoûter le peuple comme le joueur de flûte des contes allemands des frères Grimm entraînant vers le fleuve et la noyade les enfants fascinés par sa musique….

Donc partant du principe que la moitié des potentiels électeurs de Macron qui ne supportaient pas la droite, ou ne supportaient pas la gauche ne vont pas voter pour la succession de Hollande sauce LR….

S’il est un véritable génie, il peut être Napoléon, celui qui crée en quelques années par son courage et son talent militaire, par la politique perpétuellement agressive de la Grande-Bretagne, un Empire qui s’écroulera d’un coup et signifiera le premier signal du déclin de la France. Un compagnonnage qui a contribué à la consolidation des inébranlables forteresses d’une croissance chaotique et criminelle produisant des « Misérables » objet d’honteux arguments de campagnes électorales. La preuve, c’est qu’il s’inspire de Charles de Gaulle et de François Mitterrand en synthétisant deux visions du monde en opposition frontale dans quasiment tous les domaines, de Gaulle ayant certainement, et c’est bien triste pour lui, la pensée la moins “subtile” des deux. Peut être le placement de Macron reflète bien la question suivante : peut être avons nous besoin de quelqu’un qui prennent en compte une certaine réalité économique sans être un ennemies des salariés. Le banquier Bernard Mourad (Morgan Stanley), mi proche de Drahi, est aujourd’hui conseiller spécial du mouvement “En Marche” de Macron et s’occupe activement de sa campagne électorale. Celui qui veut plaire à tous, synthétiser la lutte des contraires, s’entourer de personnalités qui ne soient pas capables de lui faire de l’ombre, afin de se voir encore plus grand en son miroir, ne travaille que pour lui-même et sa propre gloire.

pour ce qui me concerne, je cherche toujours avec ma lanterne, un ” parti ” qui soit régalien pour ce qui relève du régalien et ” démocratique ” pour ce qui relève des libertés , comme je cherche toujours des citoyens qui soient responsables, pas des ” citoyens ” qui soient embrigadés dans des dogmes, quels que soient ces derniers et leur bord. Dans l’équipe de campagne de Macron, on trouve une flopée de diplômés de Sciences Po ou de HEC, cadres supérieurs dans de grands groupes, comme par exemple la société américaine de conseil McKinsey.
Quant enfin aux questions que vous posez pour faire croire à une vraie réflexion, il suffit de voir ce qu’a fait Tonton Hollande dont l’ennemi ETAIT la Finance, pour imaginer, pronostiquer même que OUI OUI OUI OUI OUI. Ces petits jeunes osent causer et justement il y a bien longtemps que l’Amérique a été découverte, ils délivrent un discours qu’on pourra trouver suranné quand il passera en ces termes à la télé.

Mais des sociétés apatrides, pour lesquelles la France et souvent l’Europe ne sont plus que des marchés secondaires, échappant sans vergogne au fisc français et en conséquence toujours plus profitables à ceux qui en sont les propriétaires. Macron est aussi soutenu par deux patrons emblématiques des télécommunications : Xavier Niel (patron de Free, copropriétaire de L’Observateur, Le Monde, Publications de La Vie Catholique, Télérama…) et Patrick Drahi (patron d’Altice qui est la holding luxembourgeoise de SFR-Numéricable, propriétaire de L’Express, Libération, NewsCo, BFM TV, BFM Business, RMC…). Cessons donc de nier le réel, passons notre crise d’adolescence attardée, reconnaissons le monde, le capital, l’entreprenariat tels qu’ils le sont, mas au contraire, jouons en, conquerrons le, maitrisons le: apprenons l’anglais, le chinois, modernisons nous, inventons, créons plus et mieux plus vite et moins cher, envoyons nos jeunes et nos PME à l’étranger, bref, au lieu de fuir, engageons nous dans le jeu en donnant à tous les outils pour mieux jouer: une vraie formation, tout au long de la vie, pragmatique (programmer, pas « histoire de l’art »… sic…), efficace, utile à « autrui », le client, le travailleur, nous in fine.

Mais qui est vraiment Emmanuel Macron?

Alors la France, dans son rôle de remplaçant de la Grande-Bretagne comme “petit caniche”, serait définitivement le premier vassal des Etats-Unis et de ses instruments majeurs de domination en Europe que sont l’OTAN et l’UE, en continuant à interdire, selon la thèse de l’Allemand Friedrich Ratzel, créateur de la géopolitique, déjà émise en 1897, tout rapprochement entre la Russie et les autres pays européens qui pourrait ainsi rivaliser avec la puissance des États-Unis .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *