Visiter Rennes en 3 jours

Après avoir admiré le retable gothique du 16e siècle caché dans la cathédrale, dirigez-vous vers la basilique Saint-Sauveur célèbre pour son baldaquin en bois doré et son buffet d’orgue du 17e siècle. Aussi, penser à pénétrer dans la cour de l’hôtel de la Moussaie, au n° 3, anciennement l’hôtel de Lasse, pour y découvrir une jolie façade Renaissance en bois sculpté avec pilastres cannelés et consoles renflées.

D’une part car il s’agit d’un haut lieu de sortie des Rennais (comptez le nombre de bars au mètre carré, vous comprendrez rapidement) et d’autre part car il s’agit de la place sur laquelle se tient le célèbre marché des Lices, le deuxième plus grand marché de France. De style gothique flamboyant, cette chapelle rénovée du XVe siècle, a été construite pour l’hôpital Saint-Yves, avant d’être aménagée en quincaillerie au XIXe siècle… Elle abrite aujourd’hui l’Office de Tourisme de Rennes où vous pourrez obtenir de nombreuses informations sur les visites guidées et vous procurer le plan touristique de la ville. L’anecdote Voyage TipsUne des dernières colonies d’hirondelles de fenêtres ayant élu domicile au dessus des portes d’entrée de l’Hôtel de Ville, une bâche de protection a été mise en place pour éviter les fientes d’oiseaux à la sortie des mariages . Sur plus de 10 hectares, ce parc allie un jardin à la française, un parc à l’anglaise, une grotte, des bassins et des cascades, un jardin botanique, une volière, un kiosque à musique et une roseraie avec plus de 2 000 variétés de roses. Pour se poser dans un bar je vous conseil L’Atelier de l’artiste qui se trouve à St Anne: ce qui me plait dans ce bar c’est la petite terrasse hyper cool qui se trouve a l’intérieur, elle est vraiment top. Constitué en 1794 à partir des œuvres saisies après la Révolution, notamment grâce la collection du cabinet de curiosités du Président du Parlement de Bretagne jusqu’en 1756, le musée a vu sa collection croître au fil des siècles.

Les précieux décors intérieurs comme extérieurs de la chapelle fourmillent de sculptures étonnantes : animaux tirant la langue, lapin endormi, chat espiègle, visages malicieux ou amusés…Vous serez surpris par le nombre de regards posés sur vous . Aménagé dans sa forme actuelle en 1868, il s’étend sur 10 hectares avec un jardin à la française, un parc à l’anglaise, une roseraie, un jardin botanique, un café avec terrasse… En toutes saisons, il est agréable de s’y balader pour prendre un grand bol d’air et de verdure. Après l’incendie de 1720, Jacques Gabriel, architecte du roi Louis XV, imagine de regrouper en une seule et même construction, sur une place neuve, l’Hôtel de Ville, le présidial et la tour de l’horloge.

J’ajoute également quelques photos plus anciennes pour illustrer certains lieux où je n’ai pas eu le temps d’aller cette fois-ci mais qu’il est obligatoire que vous alliez voir. Je n’ai donc que quelques photos prises un peu vite à l’Iphone, alors que je ne pensais pas écrire un article, mais l’envie de partager avec vous ces lieux que j’aime a été plus forte (bref, j’ai replongé.

Pour les bars, vous n’avez que l’embarras du choix… Notez tout de même qu’en fin de journée aux beaux jours, la terrasse du Kenland (place des Lices) est une excellente option. Romain, c’est le mec chez qui on se réjouissait tous d’aller dîner même avant sa reconversion professionnelle… Un passionné qui fait tout lui même (oui, même le ketchup, les cornichons, les saucisses…), travaille exclusivement des produits frais et ajoute toujours une pointe d’originalité à ses plats. Cette façade arrondie, protégée par des muses sculptées par François Lanno, cache en son sein bien d’autres originalités comme un parterre, non pas situé au rez-de-chaussée, mais au premier étage. Après l’incendie de 1720, Jacques Gabriel, architecte du roi Louis XV, imagine de regrouper en une seule et même construction, sur une place neuve, l’Hôtel de Ville, le présidial et la tour de l’horloge.

Faites une pierre de deux coups et débutez votre après-midi par l’Opéra et la place de l’Hôtel-de-Ville pour ensuit rejoindre le fameux palais du Parlement de Bretagne, dont les visites sont organisées par l’office de tourisme et qui nécessitent une réservation au préalable. Bordée au nord par de grands hôtels particuliers en pans-de-bois ou en pierre du XVIIe  siècle et au sud par deux halles métalliques dessinées par Jean-Baptiste Martenot, en 1869, à la façon de Baltard, cette place accueille depuis 1622, le marché des Lices .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *