Peut-on faire des affaires sur l’immobilier au Pays basque ?

Actuellement, les prix immobiliers dans le Pays Basque ont diminué de 10 à 20 % par rapport à 2011. Les offres sont largement supérieures aux demandes et le stock de biens en vente augmente de plus en plus. Mais, curieusement, les délais de vente se sont eux aussi allongés. La raison pour laquelle les prix continuent de baisser est simple. Les propriétaires ne veulent pas brader leur bien immobilier. Ils n’acceptent de faire baisser les prix qu’en cas de vente à cause des contraintes fiscales ou pour des raisons familiales. Ils attaquent toujours à un prix élevé. L’immobilier sur la côte landaise et la Gironde.

En général, toutes les régions du Pays basque sont concernées par la baisse des prix. Cela se ressent même dans les stations huppées comme Hossegor ou Cap-Ferret. Dans le cas d’une vente maison Hossegor par exemple, il est très difficile de négocier avec les vendeurs. Ainsi, la plupart des stations balnéaires souffrent. On constate une baisse de 25 % de ventes sur un an. Et en ce qui concerne les transactions, elles mettent de plus en plus de temps pour se concrétiser. On compte en moyenne quinze mois pour finaliser une vente. Du côté prix immobilier, pour s’acquérir d’une belle maison à Soulac-sur-Mer, Lacanau ou Biscarrosse, il faut débourser au moins 300 000 euros.

A lire en complément : Maison clé sur porte : comment ça coûte ?

À Hossegor, une maison de 150 m2 avec jardin et piscine qui se trouve à 5 minutes à pied des plages peut s’acheter pour un prix de 600 000 euros. L’immobilier en général au Pays basque Le prix des résidences secondaires serait en train de fondre dans les stations balnéaires françaises. On remarque actuellement, un recul de 10 % en front de mer, et de 20 % pour les résidences se situant dans l’arrière-pays. Des baisses assez significatives pour inciter à acheter même si certains optent toujours sur les locations.

A lire en complément : Pour l'immobilier, faire confiance à des professionnels