Qui est vraiment Emmanuel Macron ?

pour ce qui me concerne, je cherche toujours avec ma lanterne, un ” parti ” qui soit régalien pour ce qui relève du régalien et ” démocratique ” pour ce qui relève des libertés , comme je cherche toujours des citoyens qui soient responsables, pas des ” citoyens ” qui soient embrigadés dans des dogmes, quels que soient ces derniers et leur bord. Béni des Dieux après tant d’années d’errements, notre pays rayonne à nouveau au firmament des étoiles et le même journal considère “ qu’en quelques mois, le meilleur allié de Washington, la Grande-Bretagne, a disparu pour être remplacé par la France” et que “ vu de Washington, même Berlin semble avoir cédé sa place de puissance dominante de l’Europe à la France”. Pas la ( ou les ) GAFAM, création indispensable à l’indépendance de la France et de l’Europe face au monopole américain, née en France et qui, par rapprochement avec d’autres, pourrait devenir européenne.

), Jospin, un sérieux, protestant, et on n’a pas été fichu de le réélire mais de foutre Chirac et son « on a fait comme ça depuis 20 ans, on peut bien continuer encore un peu non.

Dans l’équipe de campagne de Macron, on trouve une flopée de diplômés de Sciences Po ou de HEC, cadres supérieurs dans de grands groupes, comme par exemple la société américaine de conseil McKinsey. A moins que Hamon lui-même, vu l’étendue des dégâts ne se rallie à JLM par vengeance à son tour…
Par conséquent, je pense que ça va se jouer dans un mouchoir de poche…entre Melenchon/Asselineau/Fillon/Macron pour la 2° place…et que l’issue du débat du 4 avril va être déterminante .

Qui est vraiment Emmanuel Macron ?

Nourri à l’ENA, la Commission Attali ou la Banque Rotschild, tu as, pendant tes deux années au gouvernement, libéralisé le travail le dimanche, ambitionné de plafonner les indemnités versées aux employés lors de licenciements abusifs et montré un certain relâchement dans la défense des ouvriers d’Alstom.

Le banquier Bernard Mourad (Morgan Stanley), mi proche de Drahi, est aujourd’hui conseiller spécial du mouvement “En Marche” de Macron et s’occupe activement de sa campagne électorale.

Mais des sociétés apatrides, pour lesquelles la France et souvent l’Europe ne sont plus que des marchés secondaires, échappant sans vergogne au fisc français et en conséquence toujours plus profitables à ceux qui en sont les propriétaires. Par ta posture populiste, tes discours simplistes sur les réformes qui promettent des lendemains qui changent, tu ne duperas personne longtemps sur la sincérité de ton engagement mais tu creuseras encore plus profondément le fossé entre les politiques et la population.

Mais Médiapart révélera l’existence d’un pacte secret d’actionnaire liant l’Etat, non pas aux collectivités publiques, mais aux Chinois et qui leurs donne les pleins pouvoirs.

Qu’il s’agisse de Charlemagne, de Jeanne d’Arc, de Clemenceau ou de De Gaulle, leur amour de la Chrétienté, de la Vierge, de la Démocratie ou de la France, était leur seul et constant moteur.

Mais qui est vraiment Emmanuel Macron?

A la tête d’un jeune mouvement aux adhérents virtuels (s’engager en un “clic” ne vaut pas adhésion), sans livre-programme, tu représentes une soit disant une énigme politique.

Macron est soutenu  par des dizaines de caciques de la politique (anciens ou actuels ministres, secrétaires d’Etat, députés, sénateurs, présidents de région ou de département, maires…) : François Patriat (PS), Bernard Kouchner (ancien ministre de gauche et de droite), Renaud Dutreil (UMP et créateur du RSI), Jean-Claude Boulard (PS), Jean-Pierre Sueur (PS), Corinne Lepage (qui a papillonné dans de nombreux partis), Nicole Brick (PS), Jean-Michel Baylet (radical de gauche, PDG du groupe La Dépêche ), Gérard Collomb (PS),Jean-Paul Huchon (PS, condamné pour prise illégale d’intérêt), Dominique Strauss Kahn, Daniel Cohn-Bendit….

Quant enfin aux questions que vous posez pour faire croire à une vraie réflexion, il suffit de voir ce qu’a fait Tonton Hollande dont l’ennemi ETAIT la Finance, pour imaginer, pronostiquer même que OUI OUI OUI OUI OUI. L’idée maîtresse s’exprime et se comprend aisément : pourquoi, comme le disait autrefois mon prof de math, se compliquer la vie à faire simple alors qu’il est si simple de faire compliqué . Alors, une fois en marche, on commence à comprendre, pas à pas, qu’un ancien “Young Leader” passé par la French-American Foundation en 2012 a peut-être davantage de connivence avec les États-Unis qu’avec la Russie ou la Chine, comme la plupart des politiciens, qui depuis Charles de Gaulle prétendent agir pour le bien de la France et des Français. Ce n’est qu’un « produit » sorti au moment opportun, grâce au talent d’une équipe de communicants professionnels bien payés et, au matraquage marketing, digne d’une pub Coca-Cola ou de la lessive Bonux (le cadeau en moins).

QUI est vraiment Emmanuel Macron ?

Une telle vision linéaire serait bien hasardeuse, ne pouvant être valide que dans le cadre d’un pays dirigé par un chef d’État habité par une Foi, une croyance, une conviction inébranlable, même s’il sait, par ailleurs, être habile pour arriver à ses fins.

Mais s’il est, bien davantage, un subtil et habile prince de la démagogie, qui succède à de fins tacticiens, il continuera à envoûter le peuple comme le joueur de flûte des contes allemands des frères Grimm entraînant vers le fleuve et la noyade les enfants fascinés par sa musique…. Elle est tellement complexe que les Français ont la chance inestimable d’avoir un “président-philosophe”, ce qui nous change de tous ceux qui, depuis Vercingétorix, n’avaient pas eu ce don si précieux.

Aujourd’hui encore, sur RMC , de 13 à 15 heures, l’émission d’Eric Brunet dégoulinait d’une flagornerie envers macron que je n’ai jamais entendue nulle part, sauf peut être dans certains pays d’Afrique noire dans lesquels il existe une tradition de ce que l’on appelle les GRIOTS qui chantent les louanges des puissants, sans aucune limite. Ces petits jeunes osent causer et justement il y a bien longtemps que l’Amérique a été découverte, ils délivrent un discours qu’on pourra trouver suranné quand il passera en ces termes à la télé. Reconnais-le, c’est un peu vulgaire de mettre en scène ta campagne comme tu le fais sur les terres du Front national, à coup de conférences de presse VIP et de rencontres mises en scène, c’est facile et cela ne fera que conforter les exclus dans leur choix suicidaire. jean-marc borello c’est aussi le président du sulfureux « groupe SOS », une entreprise d’associations qui se gave d’argent public donc de nos impôts ; c’est elle qui reloge les clandestins de Calais dans les petits villages. ayant démontré leur magouilles, leur incapacité à faire ce qu’ils ont promis, à réformer la France, à créer de l’emploi, à moderniser notre économies (nos PME sont parmi les plus mal numérisées du monde, on ne parle que mal anglais, on exporte plus, donc on s’endette et tue nos emplois) ou bien des gens « technocrates » mais ultra-compétents (Macron l’est, impressionnant, des dires de très proches qui l’ont interviewé ou vu en réunion de travail), parlent anglais (on pourra l’attendre de Le Pen, Mélenchon, etc. Le 11 août 2016, dans une interview à Paris Match, Macron prétend qu’il dialogue régulièrement avec l’intellectuel tunisien Abdelwahab Meddeb au sujet de la religion et de la place de l’islam en France.

Un compagnonnage qui a contribué à la consolidation des inébranlables forteresses d’une croissance chaotique et criminelle produisant des « Misérables » objet d’honteux arguments de campagnes électorales.

Mais le lendemain, Yann Barthès, présentateur du Petit journal, révèle la supercherie : le clip de Macron n’est qu’un copier-coller de vidéos étrangères, notamment américaines. Quant à ta vision politique, elle ne désassortirait pas dans le matériel de campagne des Républicains: pas de mesures uniformes en matière de temps de travail ou de retraite, dérégulation et liberté d’entreprendre.

Qui est vraiment Emmanuel Macron?

Mais attention, pas la création de champions régionaux ou nationaux, de belles sociétés françaises et européennes attachées à leurs racines, avec leurs propres philosophies régionales ou nationales. une autre démystification qui ferait du bien : mettre en ligne sur les « réseaux sociaux » quelques archives choisies sur l’extrême droite Pétainiste pour mettre en perspective le discours, les recrutements et fonctionnements de ces spécialistes du racolage de gogo.
Donc partant du principe que la moitié des potentiels électeurs de Macron qui ne supportaient pas la droite, ou ne supportaient pas la gauche ne vont pas voter pour la succession de Hollande sauce LR…. Son parcours est limpide, c’est un arriviste assoiffé de pouvoir, qui se fiche du peuple, et n’a pour mission que de rendre ses amis milliardaires, encore plus riches et finir de dépecer notre pays. § 4 : Ne cherchez plus le produit convoité, sa ‘’fabrication‘’ a été délibérément abandonnée en même temps que la suppression des Humanités et de la Rhétorique, ces deux années qui précédaient la présentation du premier baccalauréat et annonçaient déjà sa réduction en simple épreuve de français avant un passage plus ou moins automatique en Terminale .

dont le programme est d’un vide inter-sidéral
Il y a donc pour moi 12 points de voix de Macron (soit la moitié 50% des 25% des sondages; au moins) qui vont se reporter sur MLP/Melenchon/Asselineau…autre
Hamon est quasi mort cliniquement, des électeurs vont le lâcher pour se rallier à Melenchon, et une partie pour Asselineau ou autres…La question de l’UE sera primordiale dans le choix des Français.
Et enfin quant au rempart contre le FN, auquel je me permets de faire allusion car c’est désormais LE truc qui le sert, au moins au FN ils ont eu l’audace de mettre une femme, en cas de victoire cela aurait un double intérêt, un peu comme si Michelle Obama avait été élue direct (ou Condoleeza Rice encore mieux): homme femme vieux jeune de souche ou migrant, le Pouvoir est désormais transnational, voire international, là où les ouvriers ont échoué logiquement, Ali Baba et les CAC 40 voleurs de tous les pays sont en train de s’unir pour le meilleur du pire: faire de nous autres de la chair à pognon. On comprend peu à peu que le rêve à peine voilé de notre “président-philosophe”, c’est de faire de la France le pays de « ceux qui réussissent » et « en même temps » de « ceux qui ne sont rien ».

Mais lorsque les journalistes de Challenges interrogent son supposé directeur de mémoire, le professeur de philosophie Etienne Balibar, celui-ci répond “ne pas avoir de souvenir ni de trace de cet épisode”. Vu la montée du FN il serait judicieux de proposer une vidéo qui démontre les incohérences, contradictions et le côté fasciste et complice du « système » qui caractérise MLP.

Ton stratagème est astucieux, il te permet d’échapper à la rude concurrence des autres candidats de la primaire et au verdict des militants, ces “vrais gens” qui tout au long de l’année essaient de convaincre bénévolement leurs collègues, leurs voisins de voter pour des idées. Peut être le placement de Macron reflète bien la question suivante : peut être avons nous besoin de quelqu’un qui prennent en compte une certaine réalité économique sans être un ennemies des salariés. Bien sûr qu’il est légitime que certains gagnent plus que d’autres,de part leurs compétences,leurs responsabilités,mais comment peut on vivre en France avec un smic,sans souci,et à quoi sert de gagner 5000 fois cela chaque année,à renforcer son mépris,son ego et sa vanité. Mais par honnêteté, il aurait pu mettre en exergue qu’effectivement, il n’est PAS politicard, de fait pas de politique politicienne, de magouilles dans les partis, de négociations « je te laisse telle ville tu me laisse telle région », n’a pas fait venir de copain, femme, enfants payés par nos impôts, etc. Cessons donc de nier le réel, passons notre crise d’adolescence attardée, reconnaissons le monde, le capital, l’entreprenariat tels qu’ils le sont, mas au contraire, jouons en, conquerrons le, maitrisons le: apprenons l’anglais, le chinois, modernisons nous, inventons, créons plus et mieux plus vite et moins cher, envoyons nos jeunes et nos PME à l’étranger, bref, au lieu de fuir, engageons nous dans le jeu en donnant à tous les outils pour mieux jouer: une vraie formation, tout au long de la vie, pragmatique (programmer, pas « histoire de l’art »… sic…), efficace, utile à « autrui », le client, le travailleur, nous in fine.

Dans les années 70 les multinationales et les états ont été capables de créer des Tribunaux d’Arbitrage protégeant les multinationales contre des lois étatiques allant dans le sens des peuples et réduisant leurs profits.

Étant donné que ce pauvre Trump est perçu universellement comme bon pour l’asile psychiatrique, nombreux sont les médias français qui commencent à se demander si, en fin de compte, le seul pays qui devient le leader mondial ne serait pas cette belle et vieille France…. pas besoin d’être polyglotte pour comprendre que gouverner sans le peuple est voué à la catastrophe, et arrêtez de salir les personnes du FN de raciste,alors que nous avons constaté à Nantes ,les gauchistes caillassant des bus,ceci dit Macron devra rembourser les 3 millions qu’il a emprunté pour candidature.
Ouais c’est sûr que quand quelqu’un fait l’effort de mettre les sources de toutes ses théorie à disposition, ça exige un effort de lecture que le commun des électeurs n’est pas habitué à faire (c’est plus simple de regarder la télé 10 min et de voter pour le plus « beau » candidat).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *